Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/10/2015 13h24 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je partage une analyse fondamentale réalisé par Delaunay Arnaud qu’on peut trouver sur le net au sujet de cette action "De bon père de famille" :

http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJmhEge … -ORPEA.pdf

AMF : Je suis actionnaire

Message édité par l’équipe de modération (14/10/2015 16h26) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par happyjo (14/10/2015 13h25)

Mots-clés : or gris, orpéa, économie

Hors ligne

 

#2 14/10/2015 14h05 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je relève un point qui prête à confusion dans cette "étude" (et qui revient souvent dans les études du même domaine) : Ce n’est pas parce qu’il y aura de plus en plus de personne de plus de 80 ans, ou de plus de 90 ans, qu’il y aura de plus en plus de "clients" en EHPAD (pour ORPEA et ses homologues).

En effet, l’age moyen d’entrée dans un EHPAD augmente chaque année (il a augmenté de presque 10 ans depuis que j’observe ce marché, soit depuis 15 ans…). Une étude sérieuse devrait plutôt se baser sur les prévisions du nombre de personnes dépendantes (ça existe : les Conseiller Généraux publient de telles études), et on aurait alors des chiffres augmentant, certes, mais beaucoup moins. Ensuite, il faudrait tenir compte des évolutions prévues du nombre de places dans les différentes alternatives aux EHPAD, en augmentation également. Tout ceci conduirait à conclure que le besoin au niveau des EHPAD augmentera bien moins.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#3 16/10/2015 00h20 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Voici juste un partage de ce que j’ai relevé/compris du dernier rapport annuel.
Pardonnez-moi mes approximations mais c’est la 1ère société que "j’analyse".

Le CA est en régulière évolution positive, tant grace à de la croissance organique qu’externe.

L’opérationnalité des lits est en régulière augmentation, passant de 73% en 2012 à 82% l’an dernier. C’est pour moi un signe fort de la bonne gestion du management.

Le nombre d’actions en circulation est en constante augmentation chaque année. Rien de dramatique mais cela reste à surveiller.

La diversification à l’international, je dirais même dans des pays où Orpea est un précurseur en la matière, met à l’abris le groupe de certaines lois restrictives. Les pouvoirs publics français prônent le maintien des personnes dépendantes à leur domicile, ce qui ne va pas dans le sens d’Orpea. De plus, la prise en charge d’un patient est financé en bonne partie par l’Etat.
Le risque est donc avéré en cas de durcissement de la réglementation.

Concernant l’immobilier, le groupe en détient 50%. Ce taux est souhaité par les dirigeants et ne devrait pas dévier de trop dans les années à venir. De plus, Orpea construit une bonne partie de ses structures, ce qui ne peut être que positif à long terme en terme de savoir-faire. L’immobilier pèse 2,8 Mds€ (estimation à juste valeur).

Concernant la dette, elle augmente sensiblement chaque année. L’effet de levier a doublé en 2 ans et le groupe s’autorise encore de la marge à ce niveau là.

Compte tenu de son parc immobilier important (actif peu volatile et facilement cessible) et de son évolution dans un secteur en croissance, Orpea est souvent cataloguée comme une action défensive/bon père de famille.
Cela se confirme si l’on regarde l’évolution de son cours sur les 12 derniers mois, beaucoup moins chahuté que la plus part des indices boursiers.
En revanche, son PER historiquement élevé me laisse penser que l’upside à moyen terme ne devrait pas être conséquent.

Pour finir, IH nous expliquait dans une newsletter du printemps dernier que l’espérance de vie en bonne santé était de 62 ans. C’est peut être l’évolution de cette donnée qu’il faudra étudier, plus que le nombre d’octogénaires dans un futur plus ou moins proche.

Je suis actionnaire.

Hors ligne

 

#4 16/10/2015 14h05 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Modérateur
Réputation :   1084 

Avant d’émettre un avis sur cette société, en vous basant très largement sur les "messages" délivrés par ses dirigeants, je vous suggèrerais de vous faire votre propre avis sur le secteur (il a ses forces, mais aussi ses faiblesses…), et surtout sur les points forts et faibles de cette société par rapport à ses concurrents (ce qui implique au minimum d’étudier en détail les dits concurrents).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#5 16/10/2015 18h24 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   29 

Skutshell a écrit :

Pour finir, IH nous expliquait dans une newsletter du printemps dernier que l’espérance de vie en bonne santé était de 62 ans.

Ce n’est pas parce que l’espérance de vie en bonne santé est de 62 ans, que la personne est nécessairement dépendante pour autant. Il s’agit juste de problèmes de santé, qui ne mènent pas nécessairement à la dépendance, mais peut-être plutôt à une mortalité précoce.

Hors ligne

 

#6 17/10/2015 17h44 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   25 

Bonjour.

J’ai eu l’occasion de travailler chez Orpea il y a douze ans…j’ai fui en courant!

A part cela, mon constat était qu’un grand nombre de lits restaient inoccupés.
Cela ne semble pas affecter leur croissance, mais je suppose que la détention de l’immobilier est un point important.
Effectivement, je me suis toujours demandé pourquoi un tel engouement (mon seul regret est de n’avoir pas acheté du Orpea il y a douze ans, mais j’ai eu des scrupules éthiques, je n’ai jamais vu un établissement où l’on faisait un tel harcèlement moral sur le personnel, et je suis parti à cause de la direction et pas de la pénibilité du travail).
Effectivement, en France, le financement est largement perfusé par l’état…mais cela ne saurait durer, même si on a fait durer le plaisir. Le jour où on va réduire l’APA et autres, le maintien à domicile deviendra sûrement plus prisé, car les gens resteront dans leur environnement, pour un prix équivalent.
Concernant le vieillissement, vieillir en bonne santé, ok, mais plus l’espérance de vie augmente, plus la possibilité d’être dépendant aussi.
Mais au vu de ce qui est écrit ici, je pense que la force stratégique d’Orpea repose sur son internationalisation, car effectivement, dans un pays règlementé comme le notre, je pense que la maintien à domicile deviendra une alternative plus prisée si le rapport qualité de la prestation/coût d’établissements comme Orpea va dans le mauvais sens par rapport au domicile.

Hors ligne

 

#7 21/10/2015 16h10 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour

On peut aussi faire une analyse beaucoup plus terre à terre de Orpéa, qui ne donne pas du tout le même résultat.

L’action cote 70,40 € aujourd’hui. Elle a rapporté en 2015 un dividende de 0,80 €, soit pour un cours de 68,40 € lors du versement au 7/10/2015, un rendement de 1,17 %. A peine plus que le livret A, qui lui, ne présente pas de risque. La book Value est à 27,23 €, et la Tangible Book Value à -13,14 €. Le cours est donc assez élevé, à 2,6 fois la BV et bien plus pour la TBV. La capitalisation ne cesse d’augmenter et représente 1,5 fois le chiffre d’affaires. Certes le chiffre d’affaires s’accroît et la rentabilité d’exploitation se maintient à 15 - 16 %, ce qui est bien, mais il n’est pas certain que cela dure, car les aides de l’Etat vont probablement baisser avec le vieillissement de la population.
La Valeur d’Entreprise (capitalisation + dettes financières - cash) est estimée à 40,56 € par action. Le cours est bien au dessus.
Orpea est une valeur qui a bénéficié du cycle de croissance depuis 2012. Mais si ce cycle s’inverse comme cela est possible à partir de 2016, il est fort probable que la baudruche se dégonfle comme cela a déjà été le cas auparavant. Orpéa a démarré à 6 € en 2003, et est monté jusqu’à fin 2007 à 42 €, avant de redescendre à 22 € mi 2008. Le nombre de vieillards a t’il vraiment baissé en 2007 et 2008 expliquant cette dégringolade ? Non, mais la crise de 2007 a dégonflé la baudruche, comme cela risque d’être le cas dans un proche futur.

Je trouve cette valeur beaucoup trop chère, je n’en ai pas et je n’en veux pas à ce prix. L’action me parait surévaluée (probablement du à un effet de mode), et, à mon avis, les "pères de famille" feraient bien de rester à l’écart.

Hors ligne

 

#8 21/10/2015 16h39 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   

GBL, je vous remercie d’avoir commenté mon post. Ce dernier n’avait pour seule vocation que de faire ressortir du dernier rapport annuel quelques éléments bruts importants à mes yeux pour débuter une analyse. Mes propos sont donc, comme vous le dites, calqués sur des messages orientés de la direction.

Je n’ai pas souhaité exposer mon avis sur le secteur puisqu’une file dédiée à « l’or gris » existe déjà. Concernant les deux autres poids lourds de la catégorie, je ne les ai pas évoqués non plus puisque je ne me suis pas risqué à une valorisation délicate (je n’ai pas fini la lecture des rapports annuels de KOR et LNA). J’ai bien parlé du PER historiquement élevé d’ORPEA mais une valorisation de ce type d’industrie n’aura de sens que si le calcul se fait principalement par une méthode des comparables.

Ceci étant, concernant le secteur, les risques majeurs que je relève sont :

- La surenchère du standing des constructions nécessitant la hausse du prix des logements alors que les retraites des futurs clients ne cesseront de baisser dans les décennies à venir. L’évidence même d’un problème majeur qui surviendra à moyen terme. Une sorte d’effet ciseau va faire son œuvre.

- Déjà évoqué, le souhait des autorités publiques de maintenir les personnes dépendantes à domicile (potentiel important de création d’emplois dans le domaine de l’aide à la personne à domicile, préférable pour le Gouvernement).

- ORPEA et les autres ne pourront pas lutter contre les gérontotechnologies. Ces dernières permettent aux personnes dépendantes de rester chez elles grâce à de la téléassistance, télémédecine, domotique…

- Les informations abondantes selon lesquelles le vieillissement de la population apportera un effet très positif à l’économie des entreprises du secteur. J’émets un doute sérieux quant à l’amplification extraordinaire du nombre de futurs clients.

Myrtilles, merci également pour votre intervention. L’espérance de vie en bonne santé (EVBS) est un indicateur démographique mettant en avant un âge à partir duquel on peut être touché par des problèmes incapacitants. Il symbolise, à mon sens, le premier palier à partir duquel la venue d’une dépendance est réelle. Pas une mortalité précoce. En France, selon l’INSEE, l’EVBS a diminué ! On sait également que dans le même temps, l’espérance de vie (EV) augmente d’un trimestre tous les ans. Par conclusion, la marge entre l’EVBS et l’EV grandit et donne de facto une fenêtre de temps plus large à la possibilité de devenir dépendant.

Pour finir, je pense que l’augmentation régulière de l’EV va se trouver fortement ralentie parce qu’on repousse perpétuellement l’âge légal de la retraite. Un délabrement plus rapide de l’état de santé des travailleurs actuels est à prévoir. Et c’est exactement pour cela que je relativise sur cette fameuse explosion du vieillissement de la population. Cela existera bel et bien mais dans des proportions moindre que souvent exposées.

Lausm, de manière générale, il est déconseillé de détenir des actions de la boîte dans laquelle on travaille. En cas de problème économique, vous auriez eu la double peine. Même si l’histoire a montré que vous auriez gagné de l’argent à acheter des actions, le regret ne doit pas vous habiter.

Sinon, vous avez raison, la nouvelle force d’ORPEA est la diversification. Histoire de diluer les risques de règlementation punitive et de prendre position dans des pays où les indicateurs démographiques montrent du potentiel.

Hors ligne

 

#9 22/10/2015 09h34 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   421 

Trop anticiper est aussi préjudiciable que ne pas anticiper.
Ce qui oriente un titre ce sont les prévision à 6 mois, pas à 10 ans !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#10 22/10/2015 12h36 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour

bifidus a écrit :

Ce qui oriente un titre ce sont les prévision à 6 mois, pas à 10 ans !

Tout à fait exact. Et au moins, c’est du concret.

Hors ligne

 

#11 22/10/2015 13h47 → Orpéa : l'économie au service des personnes âgées (or gris, orpéa, économie)

Membre
Réputation :   15 

Le titre avait fait partie des valeurs préférées du magasine "Investir" en 2012…au prix de 25€.
Je regrette dans tous les cas de ne pas avoir acheté.

Dernière modification par titoux (22/10/2015 13h51)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech