Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/09/2015 11h50 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   25 

Un récent article du Monde montre que le marché des audioprothèses est "totalement verrouillé"

Extrait :

Face aux prix trop élevés des prothèses auditives, 2,1 millions de Français malentendants renonceraient à s’équiper. Un chiffre choc avancé lundi 28 septembre par l’UFC-Que Choisir dans une étude consacrée au secteur des audioprothèses. Sur ce « marché verrouillé », un petit noyau de 3 100 professionnels bénéficient, selon l’association de consommateurs, d’une « rente de rareté non justifiée et non justifiable » qui leur permet de pratiquer des prix « dissuasifs ». Alain Bazot, le président de l’UFC, parle même d’une situation « problématique sur le plan économique et sanitaire
En savoir plus sur [url=http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/09/28/le-marche-verrouille-des-audioprotheses_4774942_1651302.html#ZCic2l8df5xEBhyV.99

]Le « marché verrouillé » des audioprothèses[/url]
Ce n’est pas le premier, ni le dernier exemple de manipulation des marchés et d’empapailloutage des consommateurs. (Lunettiers, viande frelatée…)

Je me pose la question de savoir quel regard vous portez sur ces associations type "Que Choisir". Certains y "travaillent " - ils ? Ou vous vous limitez vous à un usage de consommateurs ?

Message édité par l’équipe de modération (28/09/2015 13h00) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#2 28/09/2015 12h51 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   51 

J’ai du mal à comprendre votre question: L’UFC Que Choisir dénonce un abus et vous voulez savoir s’ils sont trop ou pas assez puissant?

Pour ma part, leur rôle est important dans la diffusion de l’information. Aujourd’hui avec Internet on pourrait dire qu’il suffirait de lire des commentaires sur internet pour savoir la qualité d’un produit. De même pour les "blogueurs" (surtout dans le milieu de la mode). Mais on a vu que des trafic de faux commentaires, ou des articles plus ou moins sponsorisé sans trop le dire sur certains blog peuvent manipuler la "i-réputation".

Mais quand des associations de consommateur s’enparrent d’un sujet, j’ai souvent l’impression que c’est plus approfondi et surtout que ça a une portée médiatique, comme dans le cas présent, plus important. Mais c’est comme tout, ils ne sont pas non plus à l’abri d’erreur et d’influence.

Donc c’est comme tout, il recouper les informations, faire son propre marché au niveau des sources. Le B-a-Ba dans la vie ultra-médiatique d’aujourd’hui.

Hors ligne

 

#3 28/09/2015 13h48 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   194 

Ce genre de chose me rappelle toujours mes cours à l’université sur la théorie de l’économie de marché. La théorie de la libre concurrence est assez géniale en soit, et elle dit que si les prix de vente d’un produit sont très élevés et offrent une grosse marge, de nouveaux acteurs vont entrer sur ce marché parce qu’il vont pouvoir proposer le produit pour moins cher, gagner des parts de marché et toujours générer suffisamment de profits.

Les associations de consommateurs sont de mon point de vue des intermédiaires comme tellement d’autres, qui ne produisent rien, mais vivent de la ponction de frais sur leur secteur. Ils vivent surtout des contributions lorsque des consommateurs s’adressent à eux pour tenter de résoudre des litiges avec des entreprises. Sachant qu’ensuite, ils ne font rien de plus que ce que le consommateur pourrait faire lui-même: Courriers AR, menaces d’action en justice, et au final si besoin, introduction de la dite action auprès du tribunal compétent.

Leurs publications et autres interventions publiques ne sont que de la publicité (déguisée) pour leur paroisse, exactement comme tous les gérants qui vont parler sur BFM. Ils sont d’ailleurs parfaitement comparables aux gestionnaires de fonds: Quelle que soit l’issue du litige, ils gagnent l’adhésion que le consommateur paye.

Un acteur économique logique se lancerait dans la vente d’audio-prothèses, à moins qu’il n’y ait des restrictions sur le secteur ? (j’avoue que je ne sais pas si ce cher état a le nez dedans)

Dernière modification par Mevo (28/09/2015 15h10)

Hors ligne

 

#4 28/09/2015 14h40 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   51 

C’est faux, sinon les courriers avec copie aux associations de consommateur n’auraient pas plus de poids que de simple courrier. Le principal intérêt est que le trajet entre ces associations et l’exposition publique (média) est plus court que pour vous. Et pour tous ceux qui n’ont pas assistance juridiques (soit par ignorance soit par difficulté financière), ces associations ont une réelle valeur ajoutée.

Et n’est ce pas qu’elles qui peuvent déclencher les "class actions" à la Francaise?

Hors ligne

 

#5 28/09/2015 15h26 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   194 

Stibbons a écrit :

C’est faux, sinon les courriers avec copie aux associations de consommateur n’auraient pas plus de poids que de simple courrier.

Qu’est ce qui est faux ?
La "copie aux associations de consommateur" n’a aucun impact, autre que décrédibiliser l’auteur du courrier en montrant qu’il croit que ça va en avoir un. L’association en question ne fera rien à part renvoyer un courrier au client en lui proposant de rejoindre l’association (=payer une adhésion) et lui expliquer que biensur ils seront à ses cotés en cas de non résolution du litige à l’amiable, ou pour l’aider, etc … (sous-entendu: Après avoir payé la cotisation)

Pour que l’association fasse quelque chose, il faudrait déjà qu’ils reçoivent un paquet de courrier à propos de la même entreprise/du même problème. Et en général, ils ne s’attaquent jamais directement à une entreprise dans leurs interventions publiques, ils pointent généralement un secteur ou un produit non spécifique à une entreprise particulière.

Stibbons a écrit :

Et pour tous ceux qui n’ont pas assistance juridiques (soit par ignorance soit par difficulté financière), ces associations ont une réelle valeur ajoutée.

Ca reste votre avis et je le respecte pour ce qu’il est: VOTRE avis. Ca n’est pas le mien en tout cas.
Tout dépend du type de personne, mais si vous savez rédiger correctement, rechercher et vous débrouiller un peu, vous êtes capable de faire à peu près tout ce que l’association fera pour vous.

Je conçois qu’en cas de problème répandu sur un produit/une entreprise, ça peut être bien en terme de regroupement, mais pas pour des litiges isolés.

Dernière modification par Mevo (28/09/2015 17h12)

Hors ligne

 

#6 28/09/2015 15h54 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   147 

Ce qui manque à ces associations c’est les class-action à l’Américaine dont ont si peur les groupes industriels.

Hors ligne

 

#7 28/09/2015 17h08 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   70 

J’observe tellement de pratiques commerciales abusives en France (où je vis depuis 5 ans) que je me suis déjà fait la réflexion que les assoc de consommateurs ne font rien dans ce pays, à part certainement passer beaucoup de temps dans les restaurants parisiens. Et faire des dossiers tel celui que vous citez, dont on peut toujours se demander par qui il est téléguidé (ils sont coutumiers des attaques sur les dentistes et on voit bien que ça sort toujours avant les négociations professionnelles, comme par hasard…)

Un exemple de pratique commerciale abusive?
Le décodeur télé qui m’annonce 6 mois à l’avance que je vais devoir remplacer ma carte. Bien entendu j’attends d’être un mois à l’avance pour commander la nouvelle carte. Lorsque je la reçois, elle arrive avec un courrier qui me dit "vous pouvez insérer cette carte dès aujourd’hui dans votre décodeur" - et plus bas en petit: la date de validité de la carte court à partir de son insertion dans le décodeur. Combien de retraités angoissés par la technologie ont commandé leur carte 6 mois à l’avance et l’ont insérée dès réception? C’est 6 mois de gagné pour le distributeur TNT. Je trouve hallucinant que les assoc de consommateurs ne disent rien sur le sujet, et tant d’autres…


The only real failure is the failure to try.

En ligne

 

#8 28/09/2015 17h41 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   34 

Elles jouent plus souvent un role de lobbying en France, qu’une vraie aide pour le consommateur.
Après, il y a les tests indépendants qu’ils pratiquent sur des produits. C’est souvent utile mais souvent restrictif sur le nombre de produits testés, et je ne suis pas toujours d’accord avec le résultat de leurs tests qui sont pondérés suivant plusieurs critères.

Quelques exemples de déceptions aussi :
Grand tapage de quechoisir pour attaquer Bouygues telecom suite à des tarifications abusives et entente illicite dans les années 2002. Mise en place d’un site internet pour scanner ses factures, envoyer un dossier qui serait joint à des milliers d’autres pour une action collective et in fine être remboursé. .. Mais si les 3 opérateurs ont été condamnés à 500 millions d’amende, les usagers n’ont rien obtenu. (il aurait fallut repartir à titre individuel en justice pour obtenir 50 - 60 € de dédommagement)

Encore dans la téléphonie,  Une action de Quechoisir m’a vallut de payer plus cher. Au prétexte d’attaque des conditions générales pas correctes chez Free, ils ont fait supprimer la perception des frais d’activation différée. Ceux ci étaient perçu si l’on quittait  Free et minoré de 3€ par mois d’ancienneté. Ce qui permettait de changer de box ou résilier gratuitement après 3 ans.  Maintenant on paye plein pot.

Ils avaient aussi alerté et beaucoup attaqué la carte EGG / ONEY sous le motif qu’elle était adossée à un crédit utilisable ou non. Pourtant elle me rapportait plus qu’elle ne me coutait.

Les associations ont par contre oeuvré pour la mise en place d’un 4eme opérateur, pour la libéralisation des achats de lunettes sur le net, lancé une campagne pour obtenir un tarif de gros sur le Gaz, action contre Foncia pour des frais abusifs.


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#9 01/10/2015 23h04 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   48 

Je trouve la charge sur les audioprothesistes particulièrement malhonnête lorsqu’ils parlent de revente avec marge brute colossale.
Une audioprothèse n’est pas un produit de consommation manufacturé que l’on se contente d’acheter pour revendre mais il s’agit d’un dispositif médical sur mesure qui doit être conçu, adapté et suivi pour chaque patient. Il y a donc un vrai savoir faire et une vraie valeur ajoutée que du simple retail.
Oui c’est un budget comme lorsque vous choisissez de vous faire faire un costard sur mesure .
Mais qui est Que choisir qui vit de ponctions pour décider si tel ou tel savoir faire réel et utile aux malades est cher ou non.

Par ailleurs, le fameux dossier Que choisir est téléguidé par une filiale d’assureurs et mutuelles, Santéclair. C’est elle qui a fourni des devis et un dossier à charge sur les audioprothesistes. Leur objectif est de décrédibiliser toute une profession par le mensonge afin de faire pression sur les prix et baisser in fine les remboursements.
C’est d’ailleurs toujours Santeclair qui est est derrière ces articles à charge contre les professionnels de santé que Que choisir publie régulièrement.

Au lieu de prendre pour argent comptant ces dossiers rabâchés ad nauséum dans les médias , posez vous plutôt la question, à qui profite le crime?

Dernière modification par swantonbomb (01/10/2015 23h17)

Hors ligne

 

#10 02/10/2015 14h45 → Les associations de consommateurs : un contre-pouvoir trop inutilisé ? (contre-pouvoir, ufc que choisir - défense consommateur, ufc que choisir)

Membre
Réputation :   88 

Swantonbomb,

J’ai travaillé sur le sujet pour un plan B.

La plupart des déficiences auditives sont du à la Presbyacousie ( plus de 80% ).
Perte progressive du à l’age pour correctement entendre les fréquences hautes.
Pour cela, on programme un petit amplificateur égaliseur.
( un composant a moins de 5$ )

Ensuite, via une application smartphone, et un bon casque de qualité,
on fait entendre de son et le patient valide ou pas. On sort donc un audiogramme
Cet audiogramme permet de calculer les paramêtres de programmation
qui sont ensuite envoyé en BT dans la prothèse auditive.

Ceux qui disent qu’il faut modeler la prothèse a l’oreille, c’est faux avec les dernières générations.
La réalisation de cette prothèse coute en faible volume entre 50$ et 100$ en prix de revient
en fort volume on peut descendre à 25$

Donc en vendant ce produit entre 250 et 300€ au consommateur il n’y a pas de soucis
un business peut être rentable.
Pour info ce business existe déja cf Sonalto | Votre aide auditive au meilleur prix

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que la loi bloque 2 choses :
a) Capacité de programmation de la courbe de réponses en fonction du client
    ( ce qui était notre Plus value / sonalto )
b) Interdiction d’amplifier de plus de 20dB
Sonalto respecte pourtant ces 2 lois.

La société Sonalto est déja en procés depuis longtemps, et ses distributeurs aussi.
Il nous a été fortement recommandé de ne pas nous lancer car nous n’avions aucune chance
avec une entité juridique en France.

Donc je peux vous dire que le vrai prix de revient n’est pas de 300€ mais inférieur à 100.
et je suis désolé, je ne retiens pas du tout votre argument du costume sur mesure.
par contre si vous me dites que l’on a mis en France des loi pour pouvoir acheter des costumes low cost et ne les distribuer que dans des pseudo boutique de luxe, en vous faisant miroiter que c’est
un costume sur mesure donc ca vaut le prix, je vous suis.

De la lecture pour ceux qui ne me croirait pas
Compare Programmable Hearing Aids Prices | Buy Cheapest Ear Hearing Aid on DHgate.com
Introduction to Hearing Aids and Important Design Considerations - Tutorial - Maxim

Mais au final, c’est bien le consommateur qui est lésé. Et Marisol a trouvé la bonne solution
Des tarifs sociaux…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech