Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #177

Londres vs Bruxelles

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3370 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 




S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3370 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



 

12 commentaires

1) Jerome Leivrek
23/10/2015
Si Londres est 2 fois plus cher que Paris en terme d'immobilier, j'ai remarqué cet été, en vacances à Bruxelles, que les prix dans cette ville sont 4 fois moins chers qu'à Paris. Pour 2000 € le m2 vous avez une maison dans la ville !
2) Laurent
24/10/2015
Cette Newsletter me rappelle une chanson :

"Je t'envoie mes voyages,
Mes mots d'aéroport,
Je t'envoie mes plus belles victoires... sur l'ironie du sort..."

Les vieux comme moi reconnaîtront...

A part ça, je m'interroge sur la source des données monétaires en fin de newsletter. J'ai une appli perso qui monitore les taux de change et je constate des écarts significatifs sur les plus haut/plus bas à 52 semaines.

Ma source est Yahoo Finance, par exemple pour EUR/USD :

curl -s 'http://download.finance.yahoo.com/d/quotes.csv?s=EURUSD=X&f=sl1jk'

donne

"EURUSD=X",1.1018,1.0458,1.2769

A l'arrondi, j'obtiens aussi un plus bas à 1,05 mais un plus haut à 1,28, pas 1,37.

Des idées sur l'origine de l'écart ?
L.
3) Francois ollivier
24/10/2015
En terme d'immobilier Londres est hors de prix et en plus c'est une concession de 99ans !!
Mais il y a pas que cela a regarder : le cout de la vie, la qualité des transport (et là paris est tres haut car tres bien desservi comparé à londres, rome, etc...) .

Rapidement on s'apercoit que meme en ayant un salaire 30-40% plus élevé on perd du pouvoir d'achat à Londres.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
24/10/2015
@Laurent
Un bug dans la génération de la newsletter, ce sera corrigé la prochaine fois, merci !

@Jerome
Oui, un rentier précoce sera mieux à Bruxelles !

@François
Oui, Londres est victime de son succès.
En faisant attention, on peut quand même manger pas trop cher (en hypermarché ou en restauration rapide), se vêtir pas trop cher (Primark), se meubler pas trop cher (Ikea) et se distraire pas trop cher (musées gratuits, bars...). Mais le coût global, même hors immobilier reste bien supérieur à Paris.

La newsletter mettait juste en exergue le contraste en terme de dynamisme, mais je n'habiterai jamais de la vie à Londres, sauf à gagner au Loto...
5) pirandello
24/10/2015
Bonjour

Strasbourg est le siége du Parlement et cela n'est pas négociable,
La France et surtout la langue francaise souffrent assez de la
dictature de l'anglais dégénéré imposé au sein de lEuromachin
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
24/10/2015
@pirandello

Dictature de l'anglais ?

C'est exactement l'inverse, tout les parlementaires et textes sont exprimés dans la langue de chacun.

Ce multi-bilinguisme excessif nécessitent des centaines de traducteurs et paperasses qui participent de la la monstruosité bureaucratique de l'ensemble...
7) GBL
24/10/2015
Il faut aussi relativiser cette "monstruosité bureaucratique" : environ 40 000 fonctionnaire UE à Bruxelles (source fr.wikipedia.org/wiki/Bruxelles_(Union_européenne)) à comparer à plus de 50 000 pour la ville de Paris (source fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_publique_française#La_fonction_publique_de_la_Ville_de_Paris)....

Leur rôle n'est pas forcément comparable, mais peut-être que le résultat du travail de certains (pour 500 M d'habitants) est plus perçu que celui des autres (pour 2 M habitants), ce qui les fait percevoir comme hypertrophié ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
24/10/2015
GBL,

C'est exactement l'argument qui nous a été donné lors de notre visite à l'hémicycle, sans toutefois préciser la nature des emplois en question (part de "l'administratif").
9) stonga
24/10/2015
Bonjour, dans mon quartier, à Bruxelles, près du parlement belge , les fonctionnaires européens ont investis une tour il y a quelques années ; résultat > quelques mois plus tard, je reçois une invitation à vendre mon bien de la part d'une agence immobilière flairant la bonne affaire vu les salaires élevés de ceux-ci !

P.S. : je suis locataire et mon proprio a augmenté les nouveaux baux dans l'immeuble que j'occupe illico-presto de + 30 % !

Sans commentaires.
10) David
26/10/2015
Hâte de connaitre votre point de vue sur Stockholm. A mes yeux, on ne peut qu'aimer cette ville !
11) Bruno de Bruxelles
26/10/2015
Bonjour Philippe,
Il est vrai que comparer une ville de 12.000.000 d'habitants avec une ville de 1.100.000 habitants (banlieue comprise) est fort difficile. les malls et shopping center n'ont pas la même envergure. London est connu pour être la "City" point de vue financier. Alors que Bruxelles a pour elle la Commission Européenne et ses nombreux fonctionnaires ayant des salaires multiplié par 2x ou 1.5x par rapport au salaire ordinaire. (sans compter les primes d'expat). Ce qui fait qu'il y a de réels quartiers qui s'articule autour de la commission réservé au seul travailleur Européen car impayable pour les autres travailleurs bruxellois sauf avocat, notaire, médecin. De même pour les bureaux il y a également une énorme différence entre les loyers perçus par les "bureaux européens" et des bureaux de plus petites surface pour des entreprises ordinaires.
A bientôt Philippe pour vous offrir une choppe dans un authentique café bruxellois. vous avez mon @mail.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
26/10/2015
Merci pour le retour Bruno !

@David
Nous avons adoré Stockholm, mais n'y sommes pas restés suffisamment longtemps pour donner un avis qui sort des banalités touristiques.
Néanmoins, à première vue, nous ne pourrions y vivre toute l'année : il y fait trop froid et la vie y est trop chère.
Pour le moment, de toutes nos destinations, nos préférés pour un pied à terre restent l'Espagne (Valencia, nous allons tester Barcelone prochainement), le Portugal (Lisbonne), qui sont ensoleillés, économiques et pas très loin de la France pour conserver un lien familial.

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.