Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #165

Les majors pétrolières : des colosses aux pieds d’argile ?

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3359 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 




S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3359 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



 

6 commentaires

1) koldoun
17/07/2015
Bonjour,

D'ou tirez-vous les graphiques des données fondamentales?

Merci
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
17/07/2015
Bonjour,

Du site https://ycharts.com/

Bon week-end,
3) Euler
17/07/2015
Le gros problème des pétrolières US en ce moment, c'est le risque de change. Alors certes le rendement des dividendes a fortement grimpé grâce à la chute des cours, mais faut-il s'y laisser prendre, au risque de voir la parité EUR/USD remonté au niveau d'avance crise grecque ?

Qu'en pensez-vous ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
18/07/2015
Bonjour Euler,

A chaque newsletter, j'ai cette remarque sur la parité EUR/USD.

Je pense que les chances que la parité EUR/USD évolue dans un renforcement de l'USD, pour aller à une parité 1, sont supérieures à celle d'une remontée de l'EUR à 1,20.

L'EUR n'est fort que car l'excédent commercial allemand est colossal.

Les problèmes grecs, qui vont bien au-delà de la dette (en gros la Grèce est un pays en voie de développement, et n'a pas du tout sa place en zone EUR), ne sont pas près d'être résolus et cela va être un tonneau des Danaïdes pour un moment.

Surtout, la zone EUR est pénalisée par la croissance atone en Italie et en France.

A l'inverse, les USA affichent maintenant une croissance solide, le taux directeur devrait légèrement remonter d'ici la fin de l'année, et le régime politique reste hyperstable, favorable aux entreprises et à la croissance, et également la première armée au monde.

Avec en plus l'économie chinoise qui se dégrade, les USA sont plus que jamais le "safe-heaven".

Mais ce n'est que mon avis, évidemment, si j'étais capable de prédire l'évolution des parités de change, ce n'est pas 500k que j'aurais en portefeuille, mais 5M ! :-)

Bon dimanche,
5) jean
23/07/2015
Bonjour Philippe,
Comme vous le renseigniez, le renforcement dans RDSA a été permis par le réinvestissement de vos dividendes.
Donc sur mois de juillet, vous n'avez pas "vécu " de vos revenus de votre portefeuille.
L'on peut donc considérer, sauf erreur, que vous n'avez pas été "rentier" à proprement parler.
Ce n 'est évidemment aucunement une critique mais une remarque qui peut appeler si besoin un éclairicissement à vos fideles lecteurs dont je suis.

Par ailleurs, pour l'avenir de votre portefeuille, pensez vous ne plus renforcer la poche FONCIERES REIT estimant qu'elle est constituée ou bien vous autoriserez vous d'éventuels autres achats opportunistes ou de diversification au sein des REIT?
(vous mentionniez Lexington Reit dernierement)

Merci
J'ai toujours autant de plaisir et d'inspiration à vous lire apres quelques années

Jean
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
23/07/2015
Bonjour Jean,

Vous trouverez la réponse à vos questions dans les deux liens suivants :
- La brigade de la rente : qui est rentier et qui ne l'est pas ?
- Reporting de juin 2015

Bien à vous,

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.