Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #66

Comment trouver des entreprises extraordinaires ? (5/5)

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3368 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 




S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3368 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



 

9 commentaires

1) Derival
22/04/2013
Le réinvestissement des excédents de cash est un vaste sujet, quelle que soit la taille de l'entreprise !

Je me suis moi-même battu contre les diversifications et rachats hasardeux.

Néanmoins le contre-argument classique, et qu'il est difficile de mettre en défaut c'est : "oui c'est bien d'avoir un métier où on travaille avec des vaches à lait, mais que se passera-t-il si la rentabilité n'est plus au rendez-vous ?"

Et les exemples d'entreprises en déchéance parce qu'elles n'ont pas pris le train de la diversification ne manquent pas.

C'et difficile de se prononcer, se lancer dans des opérations à plus faible ROI n'est pas forcément un acte de mauvaise gestion, et verser de plantureux dividendes n'est pas forcément très bon non plus (même si à court terme, ça fait bien plaisir !)
2) Serge
22/04/2013
La remarque de Derival est intéressante et invite à la réflexion. Il faut en effet trouver le bon "business mix", et cela n'a rien d'évident en pratique. Pour ma société, on n'est pas suffisamment bons pour ne pas se diversifier, et j'ai cru comprendre que vous aussi IH, vous essayez de lancer d'autres business en plus de l'activité de votre activité de consultant ;-).

Pour ma part, je reste assez convaincu du fait que les entreprises les plus extraordinaires pour un actionnaire (pas forcément les plus utiles pour le progrès dans le monde s'entend) sont celles capable de faire de la croissance sans investir de capital, donc en retournant l'immense majorité du FCF aux actionnaires par dividendes ou rachats d'actions. C'est le cas par exemple de Coca (qui peut distribuer 80%), d'IBM, Philip Morris, ou, encore mieux, des agences de notation qui peuvent distribuer 100% (il faut juste quelques ordinateurs pour fonctionner... Quelle merveille !).
Cela dit, on excluera probablement la quasi totalité des business de ce monde, y compris de très bons (y compris MSFT, AAPL, ORCL) si on prend un tel critère, car le simple fait d'avoir de la R&D devient alors pénalisant. Typiquement, une entreprise tech sans investissement de capital, c'est pas possible (IBM n'est plus une entreprise tech dans ma conception) !

Pas facile de prendre des critères bien définis pour ces sociétés extraordinaires... Vous présentez en tout cas de belles pistes de réflexion pour une méthode systématique. Un grand bravo pour cela !!
3) Daniel
25/04/2013
Cher Philippe,

Merci, vos nouvelles sont toujours très instructives mais j'ai un peu de peine à retrouver les mêmes valeurs que vous indiquez.

Dans la lettre no. 61 vous proposez une version de ROIC plus aboutie, utilisée par Morningstar:
Question, sous quel nom et où la trouver-vous sous Morningstar ?

Dans la lettre no.64 vous indiquez des valeurs pour EDF, résultat net et Free Cash Flow, respectivement pour 2009;2011;2011 de 3902;1020;3148 et 2412;441; -455 or je lis sous Morningstar des valeurs différentes, 4,088; 1,249; 3,246 et 4; -1,131; -2,637.

Je vous remercie pour réponse.

Avec mes meilleures salutations
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
25/04/2013
Bonjour,

Pour le ROIC, XlsValorisation s'inspire de cette formule : ROIC selon Morningstar.

Concernant les chiffres donnés par XlsValorisation, ils proviennent de Bloomberg.

Cordialement,
5) Daniel
30/04/2013
Merci Philippe, pour votre rapide réponse en conséquence de quoi et si je veux m'épargner beaucoup de travail, l'achat de XlsValorisation devient indispensable.

J'utilise un MacBook Pro avec Microsoft office pour Mac.2011 et je souhaite gérer aussi les actions Suisse.

Pour tester j'ai installé votre XlsAsset et cela fonctionne.

Si vous me confirmer que les actions Suisse de SIX Swiss Exchange seront aussi traitées alors je vais acquérir votre XlsValorisation et XlsPortfolio.

Cordialement
Daniel
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
30/04/2013
Bonjour Daniel,

XlsValorisation ne fonctionne pas sur Mac, navré.

Bonne journée,
7) Daniel
30/04/2013
Merci donc je vais acheter un portable Window.

Mais avant je devrais être certain que je pourrai traiter aussi les actions Suisse de SIX Swiss Exchange.

Pouvez-vous me le confirmer ?

Cordialement

Daniel
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
02/05/2013
Bonjour,

Je suis navré, depuis peu, BusinessWeek ne gère plus les actions suisses et XlsValorisation ne fonctionnent plus pour ses actions.

Je ne sais pas quand BusinessWeek traitera les actions Suisses à nouveau.

Cordialement,
9) Daniel
04/05/2013
Dommage !

Je vais tout de même acquérir votre XlsValorisation et Xls portfolio pour bien le comprendre avec l'espoir que la Suisse revienne chez votre fournisseur !
Chez Morningstar elles y sont donc je me recommande, si possible pour vous, une version spécifique de votre XlsValorisation.

Cordialement
Daniel

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.