Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3425 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



Portefeuille Investisseur Heureux - Juillet 2015

01/07/2015 - La remontée des taux longs pénalise les foncières cotées

Reporting de juin 2015 du portefeuille. 74e mois de reporting.

74e mois de reporting (six ans de transparence et partage) : l’objectif est l’obtention d’une rente mensuelle pérenne de deux SMIC nets, soit 2250 € après impôts et prélèvements sociaux ou environ 2830 € avant impôts et prélèvements sociaux. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Dividendes d’actions cotées perçus

Après l’arrêt de mon activité principale en 2013 (suis-je rentier ?), l’essentiel de mes revenus provient maintenant des dividendes de mes actions, dont sociétés immobilières cotées, et d’une TPE française dans laquelle je suis coactionnaire, dont l’actif principal est un site eCommerce.

Le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle, est d’environ 2842 €1 en juin 2015.

Calendrier des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Dépendance des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

On notera une forte dépendance, assumée, aux sociétés immobilières Cominar, American Realty Capital Properties et CYS.

Performance

Bien que ne m’en préoccupant guère (la rente est générée par les dividendes, non par les plus-values boursières), dans la continuité des précédents reportings, je poursuis le suivi de la performance.

Ainsi, s‘éloignant de son plus haut atteint en mars 2015, le portefeuille Patrimoine baisse de 5,85% en juin :

Evolution de la performance mensuelle sur les 74 mois de reporting :

Evolution de la valeur de la part :

Les dividendes sont intégrés net d’imposition et prélèvements sociaux dans le calcul de la performance, quelque soit leur utilisation effective.

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues et l‘écart entre l’acompte éventuel vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

Allocation stratégique

J’avais prévu d’arrêter mon activité principale à 40 ans, avec un capital de 600 k€.

Je l’ai stoppée à 34 ans, avec un capital de “seulement” 450 k€ (aujourd’hui 481 k€), fruit de mon épargne et investissements (ni aide, ni héritage, je suis arrivé à Paris fin 1999 à 20 ans avec un BAC+2 et environ 1 k€ en poche – premier logement dans un foyer de jeunes travailleurs en banlieue, interminables transports en commun, travail acharné, reprise d‘études, etc.).

Aussi, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) :

A ce capital s’ajoute donc ma participation dans une TPE française (cf. supra et infra) à la profitabilité certes modeste, mais semblant pérenne.

Livrets (≈2 k€)

Les rendements des livrets sont devenus ridicules.

Ces 2 k€ correspondent à la trésorerie “boursière” en attente d’investissement.

La trésorerie d’usage quotidien, disponible sur mes comptes courants, n’est pas comptabilisée dans ce reporting.

Fonds euros en assurance-vie (≈2 k€)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

La seule chose qui m’empêche de tout liquider sont les montants minimaux requis pour ne pas avoir à clôturer l’assurance-vie et perdre les bénéfices liés à l’ancienneté.

Produits de taux (≈31 k€ d’une société de prêts hypothécaires)

Quoique cela soit discutable, mon investissement dans la société CYS peut être assimilé à un placement dans un fonds fermé obligataire avec effet de levier. En effet, CYS détient un portefeuille d’actifs constitué de prêts hypothécaires résidentiels titrisés garantis par l’Etat américains (cf. Sociétés de prêts hypothécaires).

Immobilier (≈298 k€ d’immobilier coté)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse (Real Estate Investment Trust), qui permettent une diversification géographique et typologique aisée (cf. Investir dans l’immobilier depuis chez soi) :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Dans le détail :

Ces foncières cotées sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Actions (≈475 k€ dont 298 k€ d’immobilier coté et 31 k€ d’une société de prêts hypothécaires)

Allocation sectorielle :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Ces actions sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Société non cotée

Je suis coactionnaire à 50% d’une TPE dont l’actif principal est un site eCommerce.

Cette participation n’est pas comptabilisée dans la performance ou l’allocation stratégique, mais relativise la surpondération patrimoniale en dollars américains et canadiens.

Commentaire de gestion

Rente mensuelle via les dividendes d’actions cotées

En base mensuelle, le montant des dividendes bruts perçu est d’approximativement 2842 €.

1 Le dividende de la foncière cotée américaine American Realty Capital Properties a été coupé en janvier 2015. J’ai considéré qu’il reviendrait en août 2015 avec une diminution de 20%, à 0,8$ par action.

Le dividende du distributeur britannique Tesco est nul en 2015 et pèse sur la rente, mais devrait revenir en 2016 et j’ai choisi de conserver mes titres pour l’heure.

Valorisation du capital

Malgré les incertitudes sur la Grèce (Risk Off) et la forte remontée des taux longs US (remonté du taux, baisse de la valorisation), étonnamment, la parité EUR/USD s’est maintenue.

Une situation atypique pénalisante pour mon portefeuille, dont la proportion importante de foncières cotées le rend indirectement exposé à l‘évolution des taux longs US.

Habituellement, l’EUR/USD baisse quand les taux longs US monte, et mon portefeuille est stable dans sa valorisation.

Mais ces vicissitudes boursières ne me préoccupent guère, à long terme, seule la performance opérationnelle des sociétés et ipso facto, leur capacité à distribuer des dividendes, comptent. Or, considérées dans leur ensemble, j’ai peu d’inquiétude sur ce sujet vis-à-vis des sociétés détenues en portefeuille (cf. Caractéristiques des actions avec un dividende pérenne).

Stratégie de gestion

Rappelons que mon univers d’investissement est celui des grosses capitalisations boursières (au moins 10 Md€ pour les sociétés “classiques”, au moins 2 Md€ pour les foncières cotées), parmi les leaders sur leur marché, avec des avantages concurrentiels, profitables, et une politique de versement de dividendes attractive.

Comme indiqué dans un précédent reporting, puisque mon objectif de rente mensuelle de deux SMIC nets est maintenant atteint, je reviens progressivement à plus de diversification, afin de sécuriser ce revenu en évitant une dépendance trop forte à quelques sociétés et aux foncières cotées.

Début juillet, quelques sociétés susceptibles de contribuer à cette rediversification sont à des cours intéressants, notamment la société de services aux collectivités Southern, mais la baisse de la foncière cotée American Realty Capital Properties que je cherche à alléger, m’empêche tout arbitrage.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

10 commentaires

1) igorgonzola
01/07/2015
Il y a une (pas si) légère différence entre le montant de dividendes sur le print écran 32716, et le 34108 affiché en haut, qui correspond aux deux smics mensuels.

Sans vouloir être tatillon, la rente est repassée en dessous du seuil fatidique
2) Laurent
01/07/2015
Bonjour Philippe,

Tiens, je vois que Southern Co est mentionné comme une piste d'investissement à la fin du reporting.

J'y suis entré il y a 2 jours à 42,51 USD. Pour moi, tout est au vert sur cette action, à l'exception des insiders qui vendent à tours de bras depuis 1 an. C'est le seul point qui m'avait troublé.

Pour le coup, j'aurais aimé avoir ton opinion sur SO.

L.
3) Chlorate
02/07/2015
@igorgonzola : d'autant plus que les dividendes incluent 10k€ d'ARCP, alors que le robinet est fermé depuis un moment, et n'ouvrira pas avant encore un peu de temps.

Cela ne retire en rien de la performance générale !
4) Pierre Quiroule
02/07/2015
Bonjour,
Votre parcours inspire le respect, mais pas autant que votre sang froid ! Il en faut pour ne pas avoir vendu ARCP dans la panique. Toutefois, aujourd'hui, je ne comprends pas trop ce qui vous empêche d'arbitrer. Est-ce essentiellement psychologique ? Parce que, vous l'avez vous même souligné sur le forum, ARCP n'a pas dévissé plus que les autres REITs. Espérez-vous une "extension de multiples" (comme on dit) lorsque le versement du dividende reprendra ? Une "prime" due à la taille du REIT ?
Personnellement, j'ai quelques doutes quand on compare. Ca m'étonnerait qu'on arrive au niveau des multiples de O (qui sont d'ailleurs excessifs), on sera plutôt sur ceux de LXP. Or, ils sont d'ores et déjà meilleurs que ceux d'ARCP !

Au plaisir de lire votre avis,

PQR
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
03/07/2015
Bonsoir,

@Igorgonzola

La coquille Excel a été corrigée.

Concernant le dividende mensuel légèrement en dessous de l'objectif ce mois-ci, il suffirait que j'arbitre mes Tesco pour rentrer dans les clous, mais ce n'est pas mon intérêt.

@Chlorate

Le dividende d'ARCP devrait revenir en août/septembre, je ne m'attendais pas à une suspension si longue.

@Laurent

Southern a la particularité de tirer ses profits d'activité régulée et avec de bon rapport avec l'administration.
De fait, les profits sont très prévisibles, mais il y a tjs le risque que la relation avec l'administrateur évolue défavorablement.

@PierreQuiroule

En terme de patrimoine immobilier, ARCP est une des plus grosses foncières américaines. Elle peut bénéficier d'économie d'échelle et de deal "exclusif". J'escompte donc qu'effectivement, elle retrouve des multiples de valorisation en phase avec ce leadership.
6) Loulou75015
03/07/2015
Bonjour IH,

J'ai profité d'une semaine au Portugal sur la plage pour relire vos 2 livres et lire le dernier, c'est une vraie mine d'information et de bon sens !
J'aurai simplement une question, sauf erreur ou omission, dans votre 1er livre, vous considérez les REITs comme ne devant pas être inclus dans la poche "immobilier" de votre allocation d'actif (contrairement au SCPI) car trop volatile; hors j'ai l'impression, [peut-être à tord] que dans vos reporting vous intégrez les REITs dans la poche immobilier de votre patrimoine. Avez vous changé d'opinion à ce sujet ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
03/07/2015
Bonsoir Loulou75015,

J'ai en effet tendance à penser que les foncières sont mieux armées face à un crédit crunch comme il y a pu en avoir un en 2009 (endettement plus faible, source de financement varié, taille plus importante, usage de dette non sécurisé, etc.).

Mais en l'absence de crédit crunch (que je ne souhaite pas évidemment !), je ne peux en avoir la certitude absolue.

Bon week-end
8) Jeff33
08/07/2015
Bonjour,

Dans une optique de retour de dividendes d'ARCP, pourquoi chercher à alléger votre position sur cette foncière, même s'il est vrai que la coupure du dividende dure depuis un moment ?

J'en profite pour vous remercier pour votre réponse à ma question sur Dream Office (cela évite que je pollue la file adéquate d'un merci tout court).

bonne journée.
9) gil
09/07/2015
Bonjour Philippe


Pourquoi des # devant les codes de certaines de vos lignes (celles qui ont eu des problèmes à priori) ?



Cordialement
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
10/07/2015
Bonjour,

@Jeff33
Parce que chat échaudé craint l'eau froide et que je serai plus serein à long terme avec une diversification plus importante dans les dividendes perçus.

@Gil
Voir page 13 du guide d'utilisation d'XlsPortfolio !

Bon week-end,

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.