Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Third Avenue International Value Fund

05/05/2010 - Explosif et difficile à imiter

Hier, nous avions vu le Worldwide High Dividend Yield Value Fund de Tweedy Browne.

Aujourd’hui, intéressons-nous au Third Avenue International Value Fund de Third Avenue, une maison de gestion réputée pour son style d’investissement dans la valeur.

Son turnover est aussi assez faible, autour de 16%.

Allocation stratégique

Le fonds “doit” investir 80% en dehors des Etats-Unis. Il est investi actuellement à environ 85% en actions (c’est un fonds actions donc c’est “normal”).

Cette fois-ci les zones géographiques d’investissement sont plus exotiques :

  • 10% Japon
  • 8,8% Canada
  • 8,4% Singapour
  • 7,5% Etats-Unis
  • 5,9% Pologne

Le fonds investi aussi en Nouvelle-Zélande, Finlande, Corée du Sud, au Danemark, Chili, Allemagne, Royaume-Uni, Autriche, Taïwan, France et dans les paradis fiscaux (Bermudes, Guernesey).

Allocation sectorielle


Là encore, le fonds se distingue par son allocation “exotique” avec une très forte surpondération dans les services financiers et une surpondération en technologies de l’information. Les secteurs cycliques (matériaux de base, industrie, biens de consommation discrétionnaire) sont légèrement supérieurs aux secteurs acycliques (santé, biens de consommation de base, services de télécommunication, services aux collectivités).

Aucun utility en portefeuille et l‘énergie est sous-représentée.

Comme on pouvait s’y attendre (sous réserve que cette répartition sectorielle n’ai pas trop bougé depuis quelques années ; il faudrait vérifier les anciens rapports de gestion pour le savoir, ce que je n’ai PAS fait), ça donne de la dynamite :


Multiplication par 2,5 entre 2003 et 2007, retour à la case départ en 2009 et plus de 50% de hausse depuis.

Cette allocation sectorielle est pour le moins étonnante pour un fond avec un aussi faible turnover est donc une approche “buy & hold”.

Allocation opérationnelle

Plutôt concentré, avec 39 lignes réparties comme suit :

europe de l’Ouest

  • Deux pharmaciens : Sanofi-Aventis (France) et GlaxoSmithKline (Royaume-Uni)
  • Une holding : CNP (Belgique, la holding d’Albert Frère)
  • Trois assureurs : Allianz et Munich Re (Allemagne), BRIT Insurance (Royaume-Uni)

Et oui seulement six valeurs ! On notera que Munich Re et GlaxoSmithKline étaient aussi présents dans Worldwide High Dividend Yield Value Fund, tout comme Sanofi-Aventis l’est dans le portefeuille de Berkshire Hathaway de Warren Buffett

Etats-Unis

  • Le papetier Weyerhaeuser
  • La minière Newmont Mining

Autres

L’essentiel des positions est ailleurs : je vous renvois au rapport de gestion pour le détail des marchés asiatiques, d’europe de l’Est et du Nord.

La première position du fond est une firme singapourienne et la deuxième est un opérateur télécom polonais : Netia.

Commentaires

Autant on pouvait s’inspirer fortement du Worldwide High Dividend Yield Value Fund, autant cette fois-ci c’est un pur fond value international qu’il est difficile d’imiter pour un investisseur individuel.

Trois valeurs sont mises en exergue : Munich Re, GlaxoSmithKline et Sanofi-Aventis.

 

2 commentaires

1) Barney
06/05/2010
Bonjour,

A la vue de la (forte) correction du CAC, pensez vous que les cours actuels sur certaines valeurs de rendement représentent plutôt des points d'entrée?

Je pense en particulier à FTE, Sanofi et Total.
Merci!
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
06/05/2010
Bonjour,

Total et FTE sont dans la shortlist du WE dernier :
lien

Maintenant, la philosophie du blog, c'est de ne donner aucun conseil, il s'agit juste d'une aventure partagée.

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.